Sevrage de l’allaitement la nuit en douceur

beautiful young mother holding baby during breastfeeding at night

Quand est venu le moment du sevrage nocturne de l’allaitement?

Un bĂ©bĂ© qui ne dort pas 8 heures d’affilĂ©e, c’est tout Ă  fait normal ! Le sevrage de votre bĂ©bĂ© la nuit ne garantit en aucune façon l’absence de rĂ©veils nocturnes. Il est tout Ă  fait normal qu’un nouveau-nĂ©, et mĂŞme un tout-petit de 24 mois, se rĂ©veille encore la nuit, pour diverses raisons:

  • Les cycles de sommeil des bĂ©bĂ©s sont beaucoup plus courts que ceux des adultes. Ils passent de 50 minutes Ă  la naissance Ă  60 minutes Ă  6/9 mois, avant d’augmenter progressivement. Un enfant n’aura un « sommeil d’adulte » que vers 5 ou 6 ans.
  • Avant 12 mois, leur estomac est encore très petit. Ainsi, ils tètent en petite quantitĂ© et ont besoin de se nourrir plus souvent, mĂŞme la nuit. C’est diffĂ©rent avec le biberon car les doses de lait sont prĂ©dĂ©finies.
  • Le bĂ©bĂ© ne s’endort pas comme un adulte et a besoin d’ĂŞtre accompagnĂ© vers le sommeil avec une tĂ©tĂ©e, un câlin, une berceuse…
  • Jusqu’Ă  un an, les rĂ©veils nocturnes permettent de protĂ©ger du syndrome de la mort inattendue du nourrisson.
  • Il a besoin de contacts physiques avec ses parents pour se sentir en sĂ©curitĂ©.

Sevrer bĂ©bĂ© la nuit, oui ! Mais quand ? Il serait prĂ©fĂ©rable d’attendre que votre petit soit prĂŞt. Au-delĂ  de 12 mois, certains bĂ©bĂ©s ont encore besoin de tĂ©ter ou de prendre le biberon. Mais c’est aussi Ă  partir de cet âge qu’il est possible de rĂ©duire progressivement les tĂ©tĂ©es et les biberons. Dans tous les cas, il faudra vous armer de patience, de douceur et de motivation !

La méthode Gordon : changer les habitudes de sommeil avec bienveillance

La mĂ©thode du Docteur Jay Gordon est souvent mentionnĂ©e lorsqu’il s’agit de sevrage nocturne. Elle consiste Ă  sevrer bĂ©bĂ© pendant un nombre d’heures dĂ©finies la nuit pour que tout le monde puisse dormir. Mais attention, le mĂ©decin prĂ©cise clairement « Je ne veux jamais voir mes idĂ©es appliquĂ©es Ă  un enfant de 4 ou mĂŞme de 7 mois ». Il prĂ©conise une transition douce et progressive tout en respectant le sommeil de l’enfant.

Le rĂ´le du papa est primordial: c’est lui, idĂ©alement, qui intervient pour cajoler bĂ©bĂ© et qui prend la relève de maman durant les rĂ©veils nocturnes pour que ce dernier soit moins tentĂ© par la tĂ©tĂ©e!

Comment procĂ©der? On choisit d’abord une tranche horaire durant laquelle bĂ©bĂ© ne pourra plus tĂ©ter (ou prendre le biberon). Vous pouvez la modifier si nĂ©cessaire. Quand bĂ©bĂ© se rĂ©veille la nuit, laissez-le tĂ©ter une dernière fois jusqu’Ă  l’heure convenue. S’il se rĂ©veille, il sera peut-ĂŞtre en colère ou triste et vous le fera savoir. C’est alors le moment de le câliner, de le prendre dans vos bras et de lui chuchoter des mots doux jusqu’Ă  ce qu’il retombe dans les bras de MorphĂ©e.

La méthode Pantley : apprendre à son bébé à s’endormir de manière autonome

La seconde mĂ©thode de sevrage nocturne très populaire est celle mise en place par Elizabeth Pantley. Son objectif: observer le rythme biologique de l’enfant et lui apprendre Ă  dissocier la tĂ©tĂ©e de l’endormissement. Elle part du postulat que la manière dont l’enfant s’endort aura un impact sur son sommeil. Par exemple, s’il s’assoupit au sein, au biberon ou avec une tĂ©tine, il voudra la mĂŞme chose pour se rendormir au prochain rĂ©veil.

La « mĂ©thode Pantley » est donc une succession d’Ă©tapes, notamment l’observation du sommeil de votre tout-petit que vous notez sur des fiches spĂ©cifiques, la crĂ©ation d’un emploi du temps du sommeil qui suit son rythme biologique, la mise en place de rituels du coucher et la fin progressive des tĂ©tĂ©es pour s’endormir.

Pour un sevrage nocturne réussi

  • Adaptez la mĂ©thode Gordon et la mĂ©thode Pantley en fonction de votre mode de vie et de vos envies.
  • Si c’est trop difficile pour votre tout-petit, recommencez quelques semaines plus tard.
  • En cas de maladie ou de poussĂ©e dentaire, faites une pause et ressayez de nouveau plus tard.
  • Expliquez bien Ă  votre bĂ©bĂ© ce qui va changer, comment le « coucher » va se dĂ©rouler et rassurez-le. Les tout-petits assimilent bien plus de choses qu’on ne le pense!

Le sevrage nocturne de l’allaitement est une Ă©tape dĂ©licate qui demande patience, douceur et adaptation. Chaque bĂ©bĂ© est unique et rĂ©agit diffĂ©remment Ă  cette transition. Il est donc important de respecter son rythme et de comprendre ses besoins. N’hĂ©sitez pas Ă  faire appel Ă  des professionnels pour vous accompagner dans cette Ă©tape si vous en ressentez le besoin. L’important est de toujours rester Ă  l’Ă©coute de votre enfant et de privilĂ©gier une transition en douceur pour le bien-ĂŞtre de tous.

FAQ

Quel est le bon moment pour entamer un sevrage nocturne de l’allaitement ?

Le sevrage nocturne peut ĂŞtre envisagĂ© une fois que l’enfant a dĂ©passĂ© l’âge de 12 mois, pĂ©riode durant laquelle il peut encore avoir besoin de se nourrir la nuit. Il est important de ne pas commencer le sevrage en pĂ©riode de maladie, de poussĂ©e dentaire ou lors de changements importants dans la vie de l’enfant. Le processus doit ĂŞtre engagĂ© quand l’enfant est prĂŞt et en bonne santĂ©, avec patience et douceur.

En quoi consiste la méthode Gordon pour le sevrage nocturne ?

La mĂ©thode Gordon, Ă©laborĂ©e par le Dr. Jay Gordon, vise Ă  sevrer l’enfant progressivement et avec bienveillance en dĂ©finissant une plage horaire durant la nuit oĂą l’allaitement ou le biberon n’est plus permis. Elle implique une participation active du deuxième parent, souvent le père, qui rĂ©conforte l’enfant lors des rĂ©veils nocturnes pour diminuer l’association entre la tĂ©tĂ©e et le sommeil. L’approche se fait Ă©tape par Ă©tape, en adaptant les heures sans tĂ©tĂ©e en fonction du rythme de vie familial.

Quelle est la démarche proposée par la méthode Pantley ?

La mĂ©thode Pantley, crĂ©Ă©e par Elizabeth Pantley, se fonde sur l’observation du rythme biologique de l’enfant et sur l’apprentissage progressif de s’endormir sans tĂ©tĂ©e. Elle inclut la tenue d’un journal de sommeil, la mise en place de rituels de coucher et la rĂ©duction graduelle des tĂ©tĂ©es nocturnes. L’objectif est d’aider l’enfant Ă  dissocier l’endormissement de la tĂ©tĂ©e et d’accompagner les parents dans la reconnaissance des cycles de sommeil et de rĂ©veil de leur bĂ©bĂ©.

Peut-on combiner les méthodes Gordon et Pantley pour le sevrage nocturne ?

Oui, il est possible d’adapter ces deux mĂ©thodes en fonction de votre style de vie et de vos prĂ©fĂ©rences. Si l’une des mĂ©thodes s’avère trop difficile pour l’enfant, il est conseillĂ© de faire une pause et de rĂ©essayer plus tard. Ces mĂ©thodes sont Ă©galement applicables en co-dodo, offrant au bĂ©bĂ© le rĂ©confort de la prĂ©sence parentale tout en limitant les tĂ©tĂ©es.

Quels sont les conseils clés à retenir pour un sevrage nocturne réussi ?

Il est important de rester Ă  l’Ă©coute de votre enfant et de suivre son rythme, tout en Ă©tant patient et doux. Expliquez-lui les changements Ă  venir, comment se dĂ©roulera le coucher et rassurez-le autant que nĂ©cessaire. Les enfants comprennent et assimilent plus de choses que nous ne le pensons. En cas de difficultĂ©s, il ne faut pas hĂ©siter Ă  faire une pause et Ă  rĂ©essayer ultĂ©rieurement, particulièrement en cas de maladie ou de poussĂ©e dentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *